7 décembre 2014

SharePoint 2013 : Installation Core Server

Aujourd'hui un petit point d'attention sur l'installation de SharePoint 2013 sur Windows Server (2008 R2 ou 2012). Certains clients se demandent si l'installation de SharePoint est possible sur un Windows Server Core Installation.
 
Pour rappel, le système "Windows Server Core installation" est une sorte de configuration minimale de Windows qui permet de mettre en place son OS à la carte en ligne de commande (le desktop n'est même pas provisionné par défaut).
Ce genre de configuration possède bien évidemment des avantages :
  • Alléger le système en n'utilisant que les composants nécessaires,
  • Gagner en performance,
  • Gagner en temps de patch et updates.
Malheureusement, après avoir vanté les avantages de ce mode, il est temps de lever le voile : SharePoint 2013 ne supporte pas les installation Windows Server Core Installation! Vous serez obligé d'installer la version complète de l'OS.
Même s'il est possible de bidouiller pour l'installer sur ce mode, cela ne sera pas supporté.
 

28 novembre 2014

SharePoint 2013 : Limitation sur les listes et bibliothèques

SharePoint 2013 offre la possibilité de gérer 30 millions d'éléments dans une bibliothèque SharePoint.
Voici l'article évoquant les limites des SharePoint par catégories :
http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc262787(v=office.15).aspx
 
Cette limite en nombre de documents par bibliothèque correspond à la plupart des besoins clients mais elle est conditionnée à plusieurs autres limitations dont particulièrement 2 à prendre en compte dans la gouvernance d'un site:
  • List View Treshold (Seuil d’affichage de liste) : Par défaut, limité à 5000 éléments (étendu à 20000 pour les administrateurs). Pour contourner, cette limitation, il faut travailler par vue de moins de 5000 éléments et/ou stocker les éléments dans des dossiers.
  • Security scope (Étendue de sécurité) : Nombre maximal d'étendues uniques pour une liste ou bibliothèque : 1 cassage d'héritage sur un document = 1 étendue de sécurité. Cette valeur est placée à 50 000 étendues mais en réalité, il est préférable de ne pas dépasser 5000 éléments. En effet, à partir de 5000, une dégradation de performance va survenir du fait de la complexité relatives à la récupération des informations de sécurité. A partir de 50 000, le problème est réglé : il ne sera plus possible d'ajouter de nouvelle étendue de sécurité.
 
Ces limites sont configurables sur chaque application web en se connectant à l'administration centrale de votre ferme.
La limite du seuil d'affichage de liste est même modifiable au niveau d'une liste en particulier (via PowerShell et la propriété "EnableThrottling").
 
Attention : Il est cependant très fortement recommandé de ne pas dépasser ces limites sous peine de grosses dégradations de performances sur votre ferme SharePoint.

23 novembre 2014

SHAREPOINT 2013 : Problème de compatibilité IE8

Certains utilisateurs de SP2010 et SP2013 remontent un temps d'enregistrement de certaines pages conséquent lors de l'utilisation d'IE8. Le problème provient essentiellement lors de l'enregistrement de modifications apportées sur des pages.

Il s'agit en fait d'une configuration du poste client non optimale. Pour faire disparaître ces lenteurs, il sera nécessaire de modifier le paramétrage d'IE 8 en sélectionnant: Outils / Options internet / Avancé / Désactiver la case "Activer la prise en charge native de XMLHTTP" (qui est sélectionnée par défaut).

Si vous ne souhaitez pas recourir à une modification en masse de la configuration des postes clients (et causer par la même occasion d'autres régressions), une option reste de modifier la page maitre en ajoutant un bout de JavaScript:

 _spBodyOnLoadFunctionNames.push("UnloadHandler");
 function UnloadHandler()
 {
     document.body.onUnload = "";
 }

11 novembre 2014

INFOPATH 2013 : Retour à la ligne

De nombreux utilisateurs d'InfoPath souhaitent formater les zones de texte multiligne en y insérant des retours-chariot à leur convenance. Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pas disponible nativement dans InfoPath.
Mais la bonne nouvelle c'est qu'elle peut-être facilement réalisée en utilisant une simple connexion de données InfoPath.
 
 
Pour se faire, il faudra créer le fichier XML suivant:



Il indique la définition des caractères spéciaux permettant de réaliser le retour-chariot.
 
Ensuite, via le menu "Données", il faudra ajouter ce fichier en fichier de ressources (il sera ainsi intégré dans le formulaire) :
 


Puis, créer une connexion de données basée sur ce fichier local afin qu'InfoPath puisse l'utiliser via XPath:
 
 
 
Une fois la connexion de données réalisée, vous obtiendrez une nouvelle source secondaire:
 
 
 
Il ne restera plus qu'à utiliser la concaténation suivante sur le contrôle de zone de texte multiligne (par exemple en utilisant la valeur par défaut):
 
 
 
Le résultat sera le suivant: La zone de texte multiligne effectue un retour à la ligne comme nous souhaitons.


30 octobre 2014

INFOPATH 2013 : Fonctionnalité valeurs par défaut

Aujourd'hui un article sur une fonctionnalité souvent méconnue et inexploitée dans InfoPath (de 2007 à 2013) : l'utilisation de valeurs par défaut.
 
Cette fonctionnalité en apparence anodine est bien pratique et permet d'éviter d'ajouter du code personnalisé dans vos formulaires.
Par exemple, pour faire echo à une question posée récemment: Comment dire à InfoPath de créer automatiquement X lignes dans un tableau extensible à l'ouverture du formulaire.
 
La solution de facilité consisterait à réaliser un bon de code managé pour réaliser ce besoin. Néanmoins ce problème peut-être adressé via les fonctionnalités natives d'InfoPath. Pour se faire, il faudra insérer votre tableau ou section extensible dans la structure du formulaire puis suivre les étapes suivantes:
  • Se positionner dans l'onglet "Données" dans InfoPath Designer,
  • Sélectionner "Valeur par défaut" comme ci-dessous:
  • Se positionner sur la donnée extensible puis réaliser un clic droit pour ajouter autant de lignes que vous le souhaitez au démarrage de votre formulaire (par exemple ici je souhaitais charger le formulaire avec 3 lignes dans mon tableau extensible).
 
  • Et voila, le tour est joué! Le formulaire disposera ainsi de 3 lignes par défaut à l'ouverture du formulaire (il vous suffira d'aller dans les options de la zone extensible afin de préciser le comportement souhaité : l'utilisateur peut ajouter, supprimer des lignes,...):